Piscine : comment la sécuriser ?

Avoir une piscine où l’on peut se baigner à tout moment est le rêve de beaucoup de gens, et à la retraite nombreux sont les seniors qui passent le pas. Pour concrétiser ce projet, vous devrez tenir compte de la sécurité de la piscine. L’installation d’une piscine privative doit respecter certaines normes de sécurité dont le principal objectif est d’éviter tout risque de noyade. Qu’en dit la loi et quel dispositif utiliser pour bien sécuriser sa piscine ? Suivez le guide !

Visu Securiser Piscine
© iStock

Sécuriser une piscine : une obligation légale

Depuis le 1er janvier 2004, tout propriétaire d'une piscine à usage individuel ou collectif enterrée ou semi-enterrée doit obligatoirement sécuriser son bassin afin d'éviter les risques de noyade. Ce sera aussi bien nécessaire pour les petits-enfants que vous accueillez, que si vous-même êtes amené à faire une chute à proximité. Si vous envisagez de faire construire une piscine, vous devez donc garder à l'esprit que vous devez l'équiper d'un dispositif de sécurité. Ce dernier doit respecter certaines normes. Le non-respect de cette obligation légale expose le propriétaire à une amende de 45 000 €. À noter que les piscines gonflables, hors-sol et démontables ne sont pas concernées par cette loi.

En tant que propriétaire de piscine, vous êtes donc tenu de prendre l'une des mesures de sécurité suivantes :

  • s'équiper d'une alarme de piscine (une alarme d'immersion qui permet d'être informé en cas chute d'une personne dans l'eau ou un système d'alarme périmétrique pour être averti de l'approche d'un enfant du bassin) ;
  • installer une couverture de sécurité (bâche) ;
  • installer une barrière de protection ;
  • installer un abri permettant de recouvrir intégralement le bassin.

Attention, il ne s'agit pas de choisir n'importe quel type de dispositif de sécurité pour piscine. Votre équipement de sécurité doit en effet répondre aux exigences des normes de l'Association française de normalisation (Afnor) :

  • la norme NF P90-306 pour les barrières de protection ;
  • la norme NF P90-307 pour les systèmes d'alarme pour piscine ;
  • la norme NF P90-308 pour les couvertures de sécurité ;
  • la norme NF P90-309 pour les abris.
Piscine Comment La Securiser
© iStock

L'alarme, un dispositif incontournable pour une sécurité optimale

C'est sans doute le dispositif de sécurité le plus abordable et le plus simple à installer. C'est également celui qui est le plus prisé des propriétaires de piscine en raison son faible coût (comparé aux autres dispositifs de sécurité), mais également pour son adaptabilité. Il peut en effet être installé sur tout type de piscine. Il est ainsi particulièrement adapté aux piscines qu'on peut difficilement couvrir par un abri.

On distingue deux types d'alarmes de piscine :

  • L'alarme immergée : installée sous l'eau, elle sonne dès détection de chute dans la piscine. Il faut la désactiver lors de la baignade. Certains modèles peuvent se réactiver automatiquement après la baignade.
  • L'alarme périmétrique : elle s'installe autour de la piscine et sonne dès qu'un seuil déterminé, délimité par des bornes infrarouges, est dépassé.

Il existe des alarmes pour piscines en kit pouvant être installées par tout le monde. Certaines sont dotées de télécommandes qui permettent de contrôler le système à distance, ce qui permet d'avoir l'esprit tranquille à tout moment. Vous pouvez également acheter un système d'alarme pour piscine équipé de bracelets. Ces derniers peuvent être accrochés sur le bras de vos petits-enfants (ou le vôtre si vous craignez une mauvaise chute) et émettent un signal dès qu'ils se rapprochent un peu trop du bassin. Pour éviter les fausses alertes, assurez-vous que l'alarme soit dotée d'un système d'identification des vagues causées par le vent.

Les alarmes pour piscine sont une solution très pratique et économique pour sécuriser votre bassin. Toutefois, il ne s'agit pas d'un dispositif de sécurité autonome. En effet, ce dispositif exige la surveillance d'un adulte qui devra réagir rapidement en cas de chute. Pour une sécurité optimale, il est préférable de le combiner avec une couverture ou une barrière de sécurité.

D'autres précautions à prendre pour une sécurité accrue

En plus de l'alarme pour piscine, vous pouvez utiliser ces dispositifs de sécurité afin d'accroitre la sécurité de votre piscine.

La barrière de protection

Pour respecter les exigences légales, la barrière de protection doit avoir une hauteur de plus de 110 cm et être équipée d'une porte à double verrouillage, qu'un enfant de moins de 5 ans ne doit pas pouvoir ouvrir. Il est plus judicieux de choisir une fermeture automatique pour une sécurité accrue. La barrière de protection doit également être installée à au moins 1 mètre du bord de la piscine.

L'abri de piscine

Securiser Piscine
© iStock

L'abri de piscine doit être installé de manière à éviter les blessures aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Assurez-vous que ses bords ne soient pas tranchants. Lorsque l'abri est fermé, les enfants de moins de cinq ans ne doivent pas pouvoir accéder au bassin. Son système de fermeture doit être verrouillable et sûr. Pour répondre aux exigences de la loi, les abris de piscine doivent répondre aux normes de robustesse pour pouvoir résister aux intempéries. Il s'agit d'un dispositif efficace et autonome, mais qui peut être très coûteux et parfois disgracieux. Selon sa taille, vous pourrez avoir besoin de demander un permis de construire ou faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

La couverture de piscine

Que vous optiez pour une couverture de piscine souple ou rigide, celle-ci doit être installée de manière à ce qu'un enfant de moins de 5 ans ne puisse s'y immerger lorsqu'elle est fermée. La bâche doit également pouvoir supporter jusqu'à 100 kg. Les matériaux qui la composent doivent quant à eux être résistants aux UV. Enfin, les pièces métalliques doivent avoir reçu un traitement contre la corrosion et la rouille.

Rester vigilant aux abords de la piscine

Même si vous investissez dans les équipements de sécurité les plus sûrs, cela ne doit pas vous empêcher de rester vigilant. Expliquez à vos petits-enfants combien il est dangereux de jouer près de la piscine sans la surveillance d'un adulte. Ne laissez aucun jouet traîner près de la piscine. Lors de la baignade, équipez toujours les enfants qui ne savent pas nager d'un dispositif flottant. Quant à vous, si vous vous savez sujet à des déséquilibres fréquents, vous devrez également redoubler de vigilance aux abords de votre piscine.

Aucun commentaire à Piscine : comment la sécuriser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires