Quel est le bon moment pour racheter des trimestres ?

Racheter des trimestres peut vous coûter assez cher (et donc être plus ou moins rentable). Cependant, il peut y avoir un meilleur moment pour racheter vos trimestres. On vous en dit plus.

Calcul Retraite
© iStock

Le rachat de trimestres

Il n'est pas rare que l'on souhaite arrêter son activité professionnelle avant d'avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite. Dans ce cas, vous verrez vos revenus de fin de carrière fortement diminués. Par exemple, cela peut concerner un chef d'entreprise qui décide de revendre son entreprise, pour diverses raisons, plusieurs années avant d'avoir l'âge de la retraite.

Il se retrouve alors sans revenus d'activité, à ce moment-là. C'est aussi le cas pour une personne qui travaillait à l'étranger et rentre en France quelques années avant son départ légal à la retraite. Il ne touchera aucun revenu professionnel jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite.

Pour ces personnes comme pour d'autres, il semble évident que l'achat de trimestres sera la bonne solution pour compléter sa durée d'assurance. Pour autant, pour mettre cela en place, il ne faut pas forcément se précipiter et réfléchir au meilleur moment pour racheter des trimestres.

Vaut-il mieux pour le chef d'entreprise de racheter ses trimestres au moment de vendre son entreprise ? Pour l'expatrié de le faire dès son arrivée en France ? Vaut-il mieux attendre la dernière minute ? N'importe quelle personne souhaitant prendre sa retraite avant l'âge légal est en droit de se poser la même question, cependant. Le coût d'un rachat de trimestres va dépendre de plusieurs facteurs : l'âge de la personne et son niveau de revenus.

En effet, selon l'âge de l'assuré au moment où il fait sa demande, le barème pour racheter des trimestres sera plus ou moins avantageux (plus il sera jeune, plus le barème sera à son avantage). Il en va de même avec les revenus : moins ils sont élevés, plus il sera intéressant de racheter des trimestres.

C'est la moyenne des revenus professionnels des trois dernières années d'activité de la personne qui est prise en compte. Les revenus fonciers ou mobiliers ne sont, en revanche, pas comptés dans ce calcul. Le barème de calculs est séparé en trois tranches de revenus. Au-delà d'un revenu équivalent au plafond annuel de la sécurité sociale (41,136 euros pour 2022), le prix du rachat de trimestres reste inchangé.

Un exemple pour bien tout comprendre

Si vous arrêtez votre activité à 58 ans, vous pourrez demander le versement de votre pension de retraite à 62 ans. Il vous manquera 10 trimestres pour bénéficier de votre retraite à taux plein. Si vous souhaitez racheter les 10 trimestres qu'il vous manque avant d'arrêter votre activité et que vous avez des revenus assez confortables (qui dépassent le plafond annuel de la Sécurité sociale) alors, cela vous coûtera plus cher que si vous attendez le dernier moment pour le faire.

A 58 ans, vous devrez payer 42,160 euros pour racheter les 10 trimestres alors que si vous attendez d'avoir 61 ans (soit l'année précédant votre départ à la retraite si vos revenus sont plus faibles), cela vous reviendra à 33,290 euros. Le surcoût de 8,870 euros peut donc être décisif.

Un autre détail doit être souligné pour faire votre calcul : la fiscalité. Toutes les sommes données pour le rachat de trimestres peuvent être déduites de vos revenus imposables. Vous pouvez faire de belles économies sur vos impôts en fonction du taux marginal d'imposition de votre foyer fiscal (le taux le plus élevé auquel les revenus sont taxés).

Ainsi, plus le taux est élevé, plus vous ferez d'économies. Il est cohérent de penser que le TMI sera plus élevé à 58 ans qu'à 61 ans, moment où vous n'aurez plus de revenus.

Ainsi, si votre TMI est de 45% à 58 ans et de 11% à) 61 ans, le rachat de 10 trimestres vous coûtera 23,188 euros à 58 ans et 29,628 à 61 ans, selon l'économie d'impôt à prendre en compte. Ainsi, le surcoût est de 6440 euros. C'est vraiment sur le TMI que cela peut se jouer, il faut donc bien calculer et vous renseigner au maximum pour éviter les surcoûts (un TMI de 30% à 61 ans vous assurerait un coût de rachat quasiment équivalent à celui que vous devriez payer à 58 ans, prudence donc !).

Aucun commentaire à «Quel est le bon moment pour racheter des trimestres ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires