Tout savoir sur la téléassistance pour les personnes âgées

Qu’elle soit seule ou en couple, une personne âgée en perte d’autonomie peut avoir besoin d’aide à domicile au quotidien. Pour peu qu’elles soient isolées ou sans famille, le maintien à domicile peut être un souci pour l’entourage, tout autant que pour la personne elle-même. Il existe aujourd’hui une solution parfaite pour conserver son indépendance, tout en pouvant prévenir facilement quelqu’un en cas de problème. Il s’agit de la téléassistance. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce service à la personne dans le cadre du maintien à domicile des personnes âgées.

Télé Assistance Personnes âgées

La téléassistance à domicile : comment ça marche ?

La téléassistance est un service d’aide à domicile à part entière. Il est préconisé lorsqu’une personne âgée souhaite rester chez elle malgré sa perte d’autonomie. C’est aussi un moyen pour la famille d’être rassurée lorsque celle-ci est éloignée de ses aînés.

Pour faire simple, grâce à une petite alarme qu’elle porte sur elle ou à un système plus élaboré, la personne âgée peut à tout moment contacter une plateforme pour signaler un problème. En fonction de la gravité, l’opérateur peut prendre la décision soit d’alerter la famille pour que l’un des membres puisse se déplacer, soit de faire intervenir les secours si le cas le nécessite.

La plateforme téléphonique associée est joignable 24/24 h et 7/7j. C’est elle, qui, alertée par le signal de détresse, rappelle la personne âgée.

Quel est l’équipement nécessaire ?

Selon le type de service choisi, les équipements nécessaires varient.

Téléassistance classique

Deux types d’équipements sont nécessaires pour la téléassistance. Le premier est le dispositif d’alerte que la personne âgée doit toujours porter sur elle. Il s’agit soit d’un bracelet doté d’un bouton, soit d’un médaillon à porter autour du cou, lui aussi équipé d’un bouton.

En parallèle, le logement doit lui aussi être équipé. En effet, afin que l’opérateur puisse échanger avec le retraité depuis n’importe quelle pièce de la maison, il est nécessaire d’installer des micros et haut-parleurs. Ceux-ci ne sont activés que lors d’un appel de la plateforme de téléassistance et ne servent qu’à entendre et être entendu par l’occupant de l’habitation.

Téléassistance intelligente

Pour cette formule, des capteurs installés partout dans le logement sont nécessaires. Ils permettent alors de détecter les accidents et de remonter l’information à la plateforme en quelques secondes. Il n’y a plus besoin d’actionner de bouton et donc, de porter un dispositif sur soi.

Téléassistance vidéo

Le logement doit être équipé de caméras et parfois de micros. Celles-ci sont reliées à une application mobile possédée tant par les aidants que par les membres de la famille ou les proches. Des alertes en cas de situation ou mouvements inhabituels peuvent être émises.

Téléassistance extérieure

Tout comme la téléassistance classique, le retraité doit porter un dispositif sur lui équipé d’une balise GPS. Ainsi, même à l’extérieur, il peut émettre un signal de détresse et être géolocalisé pour lui venir en aide.

Les différentes fonctionnalités de la téléassistance pour personnes âgées

La téléassistance pour les personnes âgées a plusieurs fonctionnalités. Quelle que soit l’option choisie, le but reste malgré tout le même. Cependant, certains seniors peuvent se sentir plus rassurés en optant pour une formule plutôt qu’une autre. Il en va de même pour les proches.

La téléassistance avec dispositif à actionner

Il s’agit de la solution la plus répandue. Un pendentif, une montre ou un bracelet sont portés en continu par le sénior. Ainsi, en cas de besoin, il peut alerter la plateforme d’écoute qui prendra soin de le rappeler très rapidement. Cette offre ne fonctionne qu’à l’intérieur du logement. Il est toutefois possible de personnaliser certaines options.

La téléassistance autonome à détection de mouvements

C’est une version haut de gamme, puisque le service fonctionne de façon intelligente en détectant automatiquement les accidents. Le logement est équipé de capteurs de mouvements qui alertent la plateforme en cas de déplacement inhabituel.

La téléassistance vidéo

Solution plus évoluée, elle permet aux aidants et aux familles de garder un œil sur la personne âgée depuis une application mobile. Certaines fonctionnalités permettent d’entrer en contact directement avec le senior par le biais de haut-parleurs et micros. Dans le cas contraire, seules les caméras sont actives pour voir comment se porte le retraité tout au long de la journée.

La téléassistance extérieure

Pour rassurer une personne âgée lorsqu’elle part se promener, faire les courses, ou pour rassurer l’entourage d’un sénior atteint de démence ou en perte de repères, la téléassistance extérieure est salvatrice. Excellente solution pour les personnes âgées atteintes de troubles de la mémoire, elle leur permet de vivre une vie quasi normale, sans avoir peur de se perdre et céder à la panique. La balise de géolocalisation permet de savoir où se trouve le sénior et prévenir la famille ou les secours.

Les options possibles

Il existe de nombreuses options afin de personnaliser le service de téléassistance. Cependant, celles-ci requièrent un complément financier en sus. Voici les options proposées :

  • la détection de chute lourde ;
  • la priorisation des appels ;
  • la détection de fuite d’eau/dégât des eaux ;
  • la détection de fumée ;
  • l’installation d’un coffre de clés ou de gardiennage ;
  • un dispositif d’alerte supplémentaire (médaillon ou montre) ;
  • le détecteur d’inactivité ;
  • le détecteur de porte en cas de violation du domicile ou de porte mal fermée ;
  • la détection de présence au lit en cas de chute nocturne ;
  • l’option contact de courtoisie pour s’assurer du bien-être moral ;
  • un module GPRS avec une carte SIM pour les logements ne disposant pas de ligne fixe.

Comment choisir son dispositif ?

Choisir un système de téléassistance requiert en premier lieu d’évaluer les besoins du senior. Ensuite, la configuration du logement ne doit pas être un élément à négliger. Il est possible de faire appel aux services d’un ergothérapeute pour vous aider à établir un bilan.

Si la personne à sécuriser est coutumière des chutes, le dispositif de détection automatique est peut-être à favoriser. A contrario, pour les personnes atteintes de démence, la téléassistance par détection de mouvements est plus favorable. En parallèle, il sera important de mettre en place une liste des personnes à prévenir auprès de l’entourage du senior, de façon à ce qu’au moins une personne puisse se rendre rapidement sur place quand cela sera nécessaire.

Cela étant, le coût du système de téléassistance peut aussi être un frein pour les familles. C’est pourquoi, en fonction de votre budget, vous pourrez vous orienter plus facilement vers un dispositif que vers un autre.

Comment bénéficier de la téléassistance ?

Pour mettre en place la téléassistance dans votre logement ou pour toute prise de renseignements, de nombreuses entreprises proposent ce service. Il peut arriver que des groupes associatifs proposent également ce type de service.

En premier lieu, renseignez-vous auprès de votre mairie. Par la suite, si aucune option n’est possible, il sera alors préférable de vous orienter vers une entreprise spécialisée.

Combien coûte la téléassistance ?

Le prix de la téléassistance varie énormément, tant en fonction de l’option choisie, qu’en fonction du prestataire vous proposant ce service. Cela étant, tous proposent une formule d’abonnement mensuel, afin de lisser le coût et le rendre plus accessible. La fourchette de prix peut osciller entre 20 euros par mois pour une téléassistance classique à domicile et jusqu’à 50 euros par mois pour un système intelligent et autonome.

Quelles aides possibles pour la téléassistance ?

Il existe plusieurs aides auxquelles une personne âgée peut avoir droit dans le cadre du maintien à domicile par téléassistance.

Le crédit d’impôt

La téléassistance est un service à la personne. À ce titre, les seniors imposables bénéficient d’un avantage fiscal équivalent à 50 % du coût de l’abonnement. Pour les personnes non imposables, un crédit d’impôt permet d’obtenir un remboursement de 50 % de la somme versée soit par chèque soit par virement.

Bon à savoir :
L’opérateur de téléassistance doit être agréé « Services à la personne » pour en bénéficier.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Suite à la perte d’autonomie, une personne âgée peut prétendre à l’APA de la part du département. Celle-ci est soumise à un plafond de revenus revu annuellement.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

Cette aide vise à financer toute ou partie des dépenses spécifiques aux personnes handicapées. L’installation de la téléassistance entre dans le type de dispositifs pris en charge.

L’aide des communes et/ou départements

Un certain nombre de mairies et départements apportent leur soutien quant au maintien des seniors à domicile. Contactez votre mairie ou le conseil départemental afin de savoir si vous pouvez bénéficier d’une aide complémentaire.

Les caisses de retraite et de mutuelles

La MSA, la CARSAT, les mutuelles et même certaines caisses de retraite complémentaires proposent des solutions pour aider les séniors à rester à domicile en toute sécurité. En fonction des ressources du demandeur, il est possible d’obtenir une aide ponctuelle de la part de l’organisme de retraite.

Toutes ces aides peuvent être valables pour les autres services d'aide à domicile, comme le portage de repas à domicile, la garde de nuit, les travaux au jardin, etc. En cas de besoin, pour savoir comment en bénéficier, rendez-vous sur cette page.