Tout savoir sur l’aide à domicile pour les personnes âgées

Afin que certaines personnes âgées puissent conserver un maximum d’autonomie, l’aide à domicile est une option idéale. Ménage, courses, mais aussi soins ou encore jardinage sont des services proposés par divers organismes. Faisons le point sur l’aide à domicile pour les personnes âgées.

Aide à Domicile

L’aide à domicile : qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’une personne âgée ne peut plus réaliser certains actes du quotidien, mais souhaite malgré tout conserver un peu d’autonomie, elle peut faire appel à une auxiliaire de vie. Ce professionnel aura pour mission d’aider les personnes vulnérables à réaliser les actes quotidiens et essentiels, comme préparer à manger, faire le ménage, aider à la toilette et bien d’autres encore.

Le service d’aide à domicile s’est largement popularisé, de façon à venir en aide aux foyers économiquement et socialement fragilisées, afin d’éviter que les personnes âgées finissent en maison de retraite ou institution spécifique.

L’aide à domicile est prise en charge par un Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD). Si la personne âgée a besoin de soins médicaux complémentaires, elle peut également solliciter le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD). Il existe également un service polyvalent proposant les deux prestations, il s’agit alors du Service Polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD).

La liste des services à la personne possibles

Les services d'aide à domicile comprennent généralement :

  • l’entretien de la maison et les travaux ménagers ;
  • aider une personne âgée à se lever ;
  • l’aide à la toilette ;
  • l’aide aux courses ;
  • la préparation des repas ;
  • l’aide au coucher ;
  • maintenir une vie sociale (sorties, loisirs, balades…).

Organiser le maintien à domicile

Suivant les besoins de la personne concernée, il est possible de faire appel à certains organismes plutôt que d’autres. En effet, il se peut que le demandeur n’ait besoin que d’une auxiliaire de vie pour le linge, les travaux ménagers, les courses, les repas, etc. En revanche, d’autres ont besoin uniquement d’une aide plus médicalisée. Il peut aussi arriver que certaines personnes âgées aient besoin des deux. Voici les services d’aide à domicile dans le détail.

Les différents services de l’aide à domicile

Les besoins d’une personne âgée maintenue à domicile sont mis en évidence via un bilan établi. En fonction des résultats qu’il en ressort, un ou plusieurs professionnels peuvent être la solution. En France, il existe trois services différents pour le maintien à domicile des personnes âgées :

Le Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD)

Ces organismes proposent les services des auxiliaires de vie sociale (AVS) qualifiés pour réaliser le ménage, les lessives ainsi que les courses pour les personnes âgées. Ces professionnels sont diplômés et leur domaine d’intervention est plus large que les autres professionnels de l’aide à domicile spécialisée pour les personnes âgées. Ils peuvent également s’occuper des repas et de la toilette de la personne dans le besoin. D’autre part, dans certains cas, il est possible aussi qu’ils prennent en charge l’habillement, le coucher et le lever.

Le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSID)

Ces organismes sont uniquement habilités à promulguer des soins médicaux auprès des personnes âgées maintenues à domicile. Les aides à domicile procèdent alors aux actes médicaux nécessaires (injections, soins, pansements, etc.). Ils peuvent également s’occuper de l’hygiène et de tout ce qui permet à la personne âgée de mieux vivre une incapacité physique, notamment à la suite d’une opération ou pendant une convalescence.

Le Service Polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASD)

Cet organisme regroupe les deux services précédents. Il s’adresse notamment aux personnes âgées malades ou ayant besoin de soins médicaux en plus de services quotidiens. Les services peuvent coordonner les interventions de différents acteurs professionnels nécessaires au bon déroulement du maintien à domicile de la personne âgée.

La téléassistance pour les personnes âgées

Parce que de nombreuses personnes âgées sont isolées, il est possible de mettre en place un service de téléassistance, également appelé Téléalarme. En plus de rassurer la personne vulnérable elle-même, cette solution permet aussi de rassurer la famille parfois éloignée.

En cas de chute, de malaise ou autre problème, la personne peut contacter une plateforme dédiée, joignable 24/24 h et 7/7 j. Nul besoin de composer un numéro de téléphone, une simple pression sur un pendentif ou une montre permet d’envoyer un appel. Selon l’urgence, le téléopérateur peut soit avertir la famille ou bien demander une intervention chez la personne âgée.

Attention, le logement de la personne doit être équipé d’un matériel spécial (micro et haut-parleur) afin que le téléopérateur et l’occupant puissent converser en cas de besoin. De son côté, la personne âgée doit impérativement porter le dispositif émetteur sur elle au quotidien, afin de déclencher la mise en relation avec le centre d’écoute en cas de besoin.

Le portage de repas à domicile

Autre système permettant le maintien à domicile des personnes âgées : le portage de repas. Il s’agit d’un service permettant de recevoir des repas tout prêts et équilibrés, tout en évitant la corvée des courses et de la préparation. Ces repas sont élaborés par des nutritionnistes spécialisés. En effet, il n’est pas rare que les personnes âgées présentent des carences causées par la malnutrition ou la dénutrition. Ayant un système immunitaire plus fragile, une bonne alimentation permet aussi de renforcer l’immunité. Avec le portage de repas à domicile, l’apport nutritif est adapté et conséquent.

Sortir faire les courses peut devenir un véritable parcours du combattant pour certaines personnes âgées. D’autre part, avec l’appétit qui diminue, il n’est pas rare que les repas deviennent moins fréquents, voire routiniers et peu sains. Le portage de repas est une solution clé en main, permettant de choisir le nombre de repas souhaité ainsi que le type de menu. Bien sûr, si la personne âgée doit adopter un régime particulier (sans sel, sans gluten, végétarien, etc.), il est également possible d’adapter les besoins.

Le portage de repas pour les personnes âgées est généralement proposé par le Centre Communal des Affaires Sociales (CCAS), mais des associations ou des entreprises privées peuvent aussi s’en charger. Les repas sont livrés à domicile, sous forme de plateaux-repas qu’il est possible de réchauffer directement dans un micro-ondes ou une poêle si besoin.

L’aide aux travaux de jardinage

Il arrive que des personnes âgées ne puissent plus s’occuper de l’entretien de leur jardin. Parfois la famille étant éloignée, cela rend la tâche encore plus difficile. Cependant, selon la loi, tout propriétaire se doit de tondre la pelouse et tailler ses haies afin de ne pas nuire au voisinage.

Il existe alors des crédits d’impôt spécifiquement accordés pour la réalisation de travaux de jardinage. Il suffit de faire intervenir un professionnel chez soi afin de réaliser des prestations de jardinage ou d’entretien. Il peut même s’agir de bricolage si besoin.

Le cas de la garde de nuit

Certaines personnes âgées ont besoin d’une garde de nuit. Pour en bénéficier, elles deviennent alors employeur d’une aide à domicile ou peuvent aussi faire appel à un mandataire.

Les interventions peuvent être de courte durée et ponctuelles ou nécessiter la présence constante d’une aide à domicile auprès de la personne âgée.

Les autres services possibles

Une personne âgée maintenue à domicile a également d’autres besoins. Pour cela, il est possible de faire appel à des professionnels pour leur faciliter la vie. Voici les autres services existants :

  • entretien de la maison;
  • travaux ménagers ;
  • petits travaux de jardinage ;
  • petits travaux de bricolage ;
  • soins esthétiques à domicile spécifiques aux personnes dépendantes ;
  • préparations de repas à domicile ;
  • livraison de courses ;
  • promenade et soins des animaux de compagnie.
Aide à Domicile Personnes âgées
© iStock

Quelles sont les aides possibles ?

S’il existe un certain nombre de dispositifs pour permettre le maintien d’une personne âgée à domicile, il existe aussi quelques aides financières. Elles ont pour but de prendre toute ou partie des frais dans le cadre d’une aide à domicile. Voici lesquelles.

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

Il s’agit d’une allocation attribuée aux personnes de plus de 60 ans et en perte d’autonomie. Elle se divise en deux sous-catégories : l’APA à domicile et l’APA en établissement. Cette aide est versée par le conseil départemental.

L’Aide Habiter Facile pour Adapter son Logement (ANAH)

Il s’agit d’un financement dans le but de réaliser des travaux nécessaires au maintien à domicile des personnes âgées, dans des logements privés déjà existants. L’aide est versée par l’Agence Nationale de l’Habitat.

Le crédit d’impôt pour le maintien à domicile

Pour toute amélioration du logement dans le but de maintenir une personne âgée à domicile, un crédit d’impôt de 25 % est proposé. Attention, il ne concerne que certains équipements et reste soumis à conditions.

L’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH)

Cette aide permet de prendre en charge toute ou partie des frais destinés au retour à domicile d’une personne âgée post-opératoire. Attention, elle ne peut être versée que sur un laps de temps déterminé.

Les aides de la CNAV

Dans le but de maintenir les personnes âgées à domicile, la CNAV peut participer au financement des travaux de sécurisation et d’adaptation du logement. Attention, les bénéficiaires sont obligatoirement affiliés.

Les aides financières des collectivités

Il existe de nombreuses communes participant au maintien à domicile des aînés, soit par le biais d’enveloppes pour adapter le logement, rendre les PMR accessibles, etc.

Le chèque emploi service

Il s’agit d’un dispositif permettant de rémunérer une personne venant tenir compagnie à une personne âgée ou lui rendant des services (courses, ménage, etc.).

Les autres aides possibles

Certaines caisses de retraite de même que certaines complémentaires santé permettent d’obtenir des financements ou des aides pour maintenir une personne âgée à domicile.

Si la personne maintenue à domicile a été reconnue handicapée avant ses 60 ans, elle peut percevoir la PCH (Prestation de Compensation du Handicap), sous certaines conditions.

Comment bénéficier du service de l’aide à domicile ?

Il est possible de bénéficier du service d’aide à domicile par un prestataire ou un mandataire. Voici la différence entre les deux.

Le service prestataire

L’aide à domicile via un prestataire est assurée par un service médico-social qui emploie des intervenants à domicile. Ceux-ci répondent à des obligations très strictes établies notamment par le département dont le service médico-social dépend. Ce dernier a d’ailleurs un droit de regard sur les prestations effectuées par les employés.

Les tarifs pratiqués par les aides à domicile sont encadrés. En fonction des revenus de la personne dans le besoin, il est possible que les aides ne couvrent pas la somme totale à verser et qu’un reste à charge soit dû.

Afin de faire appel à un prestataire d’aide à domicile, il convient de se rapprocher du département ou de consulter l’annuaire du portail.

Le service mandataire

Le service mandataire positionne la personne âgée comme employeur de la personne qui vient lui apporter son aide. Il s’agit d’un service uniquement adapté aux personnes âgées ayant les capacités nécessaires pour endosser ce rôle.

Ce sont des services agrées par la Direction Régionale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS). L’organisme mandaté a pour rôle d’organiser l’intervention d’une assistante de vie ou d’une garde à domicile de jour et/ou de nuit en fonction des besoins de l’employeur. Afin de faire appel à un service d’aide à domicile mandataire, un annuaire est à votre disposition.

L’emploi direct

Si vous ne souhaitez opter pour aucune des deux options précédentes et que vous préférez rechercher et recruter vous-même votre aide à domicile, vous pouvez tout à fait choisir l’emploi direct. En ce sens, vous devenez employeur et salariez une aide à domicile indépendante.

En devenant employeur, la personne âgée doit gérer toutes les démarches administratives et juridiques liées à son statut, à savoir : le contrat de travail, le versement des salaires, l’établissement des fiches de paie, le licenciement, les congés, la maladie, la déclaration des cotisations sociales, gérer un remplacement en cas d’absence, etc.).

À noter :
Toutes les informations pour devenir employeur direct d’une aide à domicile sont communiquées sur le site officiel.

Le Chèque Emploi Service Universel (CESU)

Payer une personne pour vous faire le ménage, les courses, les repas ou parfois pour surveiller une personne âgée après un accident, etc. peut être pris en charge via les chèques emploi service universels (CESU). Il s’agit d’un moyen de paiement permettant de régler exclusivement les aides et services à la personne à domicile. Ils simplifient les déclarations mensuelles si vous embauchez par exemple une personne dans le cadre de l’emploi direct.

Il existe deux sortes de CESU :

1. Les CESU déclaratifs

Ils sont obtenus directement en ligne ou en faisant une demande par courrier au Centre national du Chèque emploi service universel, 63 rue de la Montat, 42961 Saint-Étienne Cedex 9.

2. Les CESU préfinancés

Ceux-ci s’obtiennent par les Conseils généraux, les services départementaux ou encore la caisse de retraite, la mutuelle ou l’assurance. Le bénéficiaire ne paye qu’une partie de la valeur du chèque, car l’organisme émetteur prend en charge le restant. En d’autres termes, le CESU préfinancé couvre une partie de la rémunération de l’intervenant, le reste à charge pourra être versé par tout autre moyen de paiement.

Pour en savoir plus sur les CESU ou faire une demande, rendez-vous sur le site service-public.fr.