Comment aider une personne qui perd la mémoire ?

L’un de vos proches ou de vos parents a des troubles de la mémoire et vous souhaitez l’aider. Le hic : vous ne savez pas comment vous y prendre. Il existe quelques moyens à mettre en place pour venir en aide à votre proche qui perd la mémoire. Voici quelques exemples.

Perte Mémoire
© iStock

Savoir quelle attitude adopter

Même s'il est vrai qu'il peut être facile de perdre patience dans ce genre de situation, il faut aussi savoir se mettre à la place de votre proche souffrant de troubles de la mémoire. Il n'a, certes, pas toujours conscience de son état, mais il peut se rendre compte que ses capacités diminuent et que certaines choses lui échappent. Cela peut lui faire ressentir de la honte ou de la tristesse. Si vous êtes conscient(e) de son désarroi, vous pourrez l'aider de la meilleure des façons et aussi supporter un quotidien qui n'est facile pour aucun de vous deux.

Cela peut être épuisant de devoir tout répéter, refaire les mêmes gestes, écouter les mêmes histoires, mais il vous faut apprendre à vous maîtriser. Car pour votre parent ou votre proche, se faire gronder comme s'il était un enfant peut se révéler humiliant mais aussi contre-productif : la personne qui a des problèmes de mémoire peut alors perdre confiance en elle et faire encore moins d'efforts. Si votre parent ou conjoint vous raconte une histoire pour la énième fois, ne l'interrompez pas et écoutez-le/la ! Ne perdez pas une occasion d'échanger dans la bonne humeur et de partager un souvenir avec votre proche.

Le mieux reste encore d'être bienveillant, de montrer à votre proche le plus d'affection possible, de par vos mots, déjà, mais aussi avec des gestes tendres. Ainsi, il/elle comprendra que, malgré sa maladie, il/elle est toujours, à vos yeux, votre père, mère, conjoint. Ne l'infantilisez pas et continuez de l'associer à vos prises de décision. Il faut tenter de lui rendre le quotidien plus facile, en fixant des routines faciles à suivre, qui rassureront la personne atteinte de troubles de la mémoire. Trop de changements ou alors trop importants pourraient être perturbant. Vous pouvez mettre en place un emploi du temps qui affichera tous ses rendez-vous médicaux mais aussi ses activités, lui rendre visite toujours à des heures bien précises, lui offrir une horloge qui indique clairement la date, etc.

La stimulation cognitive

Lorsque les troubles cognitifs en sont à leur début, il est possible d'aider votre proche à travailler sa mémoire, de façon à ralentir les effets de la maladie. Cependant, attention de ne pas trop en faire et de mettre en place des discussions ou des stimulations trop différentes du quotidien qui était le sien auparavant. Cela pourrait avoir l'effet inverse et faire encore plus sentir à votre proche qu'il est malade. Il est important que la vie soit toujours la même et que vous ne deveniez pas comme un professionnel qui aide l'un de ses patients.

Aider Proche Perte Mémoire
© iStock

Pour une excellente stimulation cognitive, il ne faut pas hésiter à faire appel à des professionnels qui sauront trouver les exercices adaptés à la situation de votre proche. Pour aider une personne qui perd la mémoire, il faut faire travailler sa mémoire, en toute logique. Il existe aussi, sur Internet, des fiches détaillées, permettant de mettre en place des exercices et des activités spécialement adaptées aux personnes qui ont une perte de mémoire et des troubles cognitifs. Ils sont facilement adaptables au stade de la maladie et aux divers troubles dont peut souffrir la personne.

La stimulation cognitive est une thérapie non médicamenteuse, une bonne alternative aux médicaments, qui apparaît comme une bonne solution pour limiter la progression de la maladie et retarder l'apparition de certains troubles liés à la maladie. Plusieurs activités sont proposées et permettent de réactiver certaines zones du cerveau. Cela peut passer par des fiches d'exercices, des jeux interactifs sur tablette, des jeux de construction ou de manipulation pour les aider à renforcer leur concentration ou encore des activités créatives et musicales qui les aident à développer leur psychomotricité.

En tant que proche aidant, vous pouvez aussi participer à des programmes de stimulation cognitive et vous former de manière à effectuer divers exercices avec votre père, mère ou conjoint(e) souffrant de troubles cognitifs (sans pour autant vous substituer à un professionnel ou en mettre de côté votre relation d'amour avec votre proche malade).

La stimulation intellectuelle a aussi de bons effets sur les liens sociaux et la psychologie des personnes stimulées. Souvent, cela permet d'améliorer la qualité de vie de la personne aidée, elle améliore ainsi son estime de soi et apprend à réagir à d'éventuels futurs troubles de mémoire.

Il faut savoir adapter les activités et exercices à la capacité intellectuelle de la personne âgée. Trop simple, elle pourrait s'ennuyer, trop compliqué, elle pourrait se décourager. Il faut se concentrer sur le positif et les réussites de la personne et ne pas souligner ses échecs, au risque de la braquer.

Des jeux comme le sudoku, les mots croisés ou les jeux de société peuvent aider les personnes âgées et leur faire travailler leur mémoire et leur capacité de réflexion. Il est possible de mettre en place des exercices faciles comme des exercices de mémorisation (mots), de réflexion (trouver des synonymes à ce mot) ou encore d'orientation (lors d'une promenade). Beaucoup d'activités sont aussi bénéfiques comme le sport, la lecture ou la musique.

Inscrire une personne âgée dans un club va l'aider aussi à faire des rencontres et à améliorer sa vie sociale. De plus, faire de nouvelles rencontres va l'obliger à mémoriser les informations sur ses différents interlocuteurs car elle va vouloir éviter de reposer des questions déjà posées. C'est donc bénéfique pour la personne.

En somme, il faut que la personne conserve une hygiène de vie saine et équilibrée et que vous ne la laissiez pas tomber aux premiers signes de découragement. Cela peut être long et compliqué mais c'est primordial pour aider votre proche qui perd la mémoire.

Aucun commentaire à Comment aider une personne qui perd la mémoire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires