Kinésithérapie pour seniors : en quoi consiste-t-elle ?

La kinésithérapie met en œuvre un ensemble de techniques destinées à faire retrouver au patient sa mobilité et son tonus musculaire. Elle peut être très utile aux seniors, pour préserver leur autonomie, faciliter une éventuelle rééducation et prévenir certains troubles. En faisant le point sur son état de santé, le kinésithérapeute propose à chaque senior des soins adaptés à ses besoins propres.

Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png
Par L'équipe JDS
Kiné Senior
© iStock

Qu'est-ce que la kinésithérapie ?

Avant de voir ce que la kinésithérapie peut apporter à des seniors, il convient de rappeler en quoi consiste cette profession de santé. Elle utilise deux méthodes principales :

  • La kinésithérapie passive. En procédant à des étirements musculaires et à des massages et en faisant jouer les articulations, le kinésithérapeute accroît la mobilité et la motricité du patient.
  • La kinésithérapie active. Comme son nom l'indique, elle laisse plus de place au patient, invité à pratiquer divers exercices, pour conserver son équilibre ou la souplesse de ses articulations. Elle intervient aussi dans le cadre d'une rééducation.

La kinésithérapie pour les seniors

Un bilan de santé préalable

Le kinésithérapeute doit adapter sa prise en charge aux besoins spécifiques du senior. C'est pourquoi, avant de commencer son traitement, il s'efforce d'évaluer son état de santé.

Il lui demande ainsi de décrire les éventuelles maladies dont il souffre. Son examen préalable portera davantage sur les parties du corps impliquées dans ces troubles.

Il tient aussi à se rendre compte de la mobilité de son patient et de sa force musculaire. Il teste également son équilibre. Il vérifie la manière dont le senior se déplace, surtout si le traitement intervient dans le cadre d'une rééducation, et s'assure de l'amplitude de ses mouvements.

Sur la base des constatations faites, le kinésithérapeute met au point sa prise en charge, en suivant un plan de traitement spécifique.

Redonner de la force aux muscles

La diminution du tonus musculaire s'accroît avec l'âge, et peut provoquer des problèmes d'équilibre et de posture. Ainsi, le senior concerné aura plus de mal à se déplacer ou même à se lever.

Pour renforcer les muscles, le kinésithérapeute procède à des massages, mais aussi à des exercices spécifiques, que le patient doit ensuite pratiquer chez lui de manière régulière.

Ils se font souvent à l'aide d'un matériel spécial. Selon les cas, le patient peut utiliser un tapis de marche, des poids adaptés et un matériel fonctionnant grâce à un système de poulies, qui permet aussi d'assouplir les articulations.

Donner plus d'ampleur aux articulations

Avec l'âge, les articulations deviennent souvent plus raides. Cela peut être dû à certaines affections, aiguës ou chroniques, comme l'arthrite, l'arthrose, ou certains rhumatismes.

Le problème peut aussi venir d'une chute, plus fréquente avec l'âge, d'un accident ou d'un étirement trop violent.

Là encore, les séances de kinésithérapie sont d'un grand secours pour assouplir les articulations et calmer les douleurs occasionnées. Le praticien a recours, dans ce cas, à des massages spécifiques et réalise des mouvements articulaires précis. Le but est de soulager la douleur et d'augmenter l'amplitude des mouvements.

Ces gestes sont mesurés et adaptés à la tolérance à la douleur de chaque patient. Dans ce cas également, le kinésithérapeute enseigne au senior des exercices qu'il devra répéter chez lui. Il peut se servir, là encore, d'instruments spécifiques.

Senior : les 5 bienfaits de la kinésithérapie

1. Une rééducation réussie

Si un senior est victime d'un accident, d'une chute, ou s'il relève d'une maladie invalidante, qui l'a tenu longtemps alité, il est probable que son médecin traitant ou son rhumatologue l'orientent vers un kinésithérapeute.

Cependant, celui-ci n'interviendra que si les éventuelles blessures sont cicatrisées et si les douleurs consécutives à l'accident ou à la maladie se sont un peu calmées.

Le rôle du kinésithérapeute sera alors de permettre à son patient de recouvrer une certaine mobilité. Pour y parvenir, il recourra à des massages, des mouvements articulaires ou à certaines manipulations des vertèbres.

Certains praticiens utilisent des thérapies fondées sur le froid ou le chaud, soit pour calmer la douleur et une éventuelle inflammation, soit pour activer la circulation sanguine et relâcher les muscles et les articulations.

La rééducation peut aussi concerner les muscles responsables de la mastication et de la déglutition. Par ailleurs, un meilleur contrôle du périnée peut permettre de lutter contre l'incontinence urinaire.

2. Éviter les chutes

Chaque année, près de 400.000 personnes âgées sont victimes d'une chute. C'est d'ailleurs la première cause de mortalité chez les personnes de plus de 65 ans. La baisse de la vue ou de l'audition, ainsi qu'une certaine difficulté à se déplacer, favorisent la survenue de ces accidents.

Dans un tel contexte, l'intervention du kinésithérapeute peut contribuer à la prévention de ces chutes et de la perte d'autonomie.

Le praticien centre alors son traitement sur le sens de l'équilibre, au moyen d'exercices spécifiques. S'y ajoutent notamment des massages destinés à renforcer les muscles.

3. Limiter les troubles musculosquelettiques

Touchant les tendons, les articulations et les muscles, les troubles musculosquelettiques atteignent surtout les épaules et le dos, mais aussi les poignets, les coudes ou les genoux.

Ils concernent souvent les seniors, en raison notamment de mauvaises postures ou du port de charges trop lourdes. La sédentarité tend aussi à les accroître. Ces troubles provoquent souvent des lombalgies et des douleurs articulaires.

Les séances de kinésithérapie permettront de les soulager. Elles comprendront notamment des exercices d'étirement, destinés à assouplir et à rendre plus mobiles les articulations douloureuses.

Certains massages permettent aussi d'activer le flux sanguin et d'apaiser les douleurs. Un tel traitement rend moins fragiles les personnes atteintes de troubles musculosquelettiques ou même d'ostéoporose.

4. La prévention des maladies cardiovasculaires

Certains kinésithérapeutes se spécialisent dans la prévention de certains troubles cardiaques et maladies cardiovasculaires, comme l'insuffisance cardiaque ou l'hypertension artérielle. Ils traitent aussi des patients relevant d'un infarctus ou d'un AVC ou ayant subi une opération de chirurgie cardiaque.

L'intervention du kinésithérapeute consiste, dans ce cas, à activer la circulation du sang et à accompagner le patient dans sa pratique progressive de l'activité physique.

Il a recours, pour cela, à des massages spécifiques et à certains outils, comme des vélos d'intérieur spécialement conçus pour ce réentraînement à l'effort.

Par ailleurs, le kinésithérapeute met en œuvre des moyens spécifiques pour aider les patients ayant fait un AVC. Ces séances de kinésithérapie permettent de soulager les patients et de limiter les récidives, et donc les hospitalisations.

5. Retrouver une véritable mobilité

Les seniors, plus exposés à certains accidents ou maladies, peuvent connaître de longues périodes d'immobilisation, qui limitent l'amplitude des mouvements et réduisent les capacités fonctionnelles de ces personnes.

Le rôle du kinésithérapeute est essentiel pour leur faire retrouver un certain degré de mobilité et leur éviter de devenir dépendants d'une tierce personne pour l'accomplissement des gestes quotidiens.

En dehors des exercices de renforcement musculaire et de coordination, destinés à améliorer le sens de l'équilibre, le kinésithérapeute cherchera, par des moyens appropriés, à rétablir, chez les personnes concernées, la possibilité d'une marche autonome.

Ces exercices de déambulation sont facilités par la présence de barres de soutien ou l'usage d'un déambulateur. Par ailleurs, des exercices spécifiques permettront à la personne, d'abord accompagnée par le kinésithérapeute, de se déplacer à nouveau de manière autonome.

Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png

Toute l'équipe de rédaction Journal des Seniors vous guide à travers ce sujet qui nous concerne tous : la retraite. Comment l'anticiper, la préparer, et comprendre tous les rouages et informations pratiques pour une retraite paisible.

Aucun commentaire à «Kinésithérapie pour seniors : en quoi consiste-t-elle ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires