Seniors : comment bien choisir sa complémentaire santé ?

Prendre de l’âge peut être une expérience formidable, mais pour rendre cela possible, prendre soin de sa santé est primordial. En effet, après 55 ans, le risque d’accident augmente, et certaines maladies sont plus fréquentes et plus lourdes de conséquences : ostéoporose, maladies cardiovasculaires, arthrose, baisse de la vue et de l’audition…

Complementaire Sante Senior
© iStock

Les frais de santé sont donc plus importants, entre suivi médical rapproché, appareillage onéreux et traitements médicamenteux. Parallèlement, les ressources financières d’une personne à la retraite sont souvent moindres comparées à celle d’un actif, et maîtriser son budget devient une grande préoccupation.

Pour pouvoir rester en bonne santé sans compromettre son confort financier, il est donc essentiel de se munir d’une bonne complémentaire santé senior.

Qu’est-ce qu’une bonne complémentaire santé pour les seniors ?

Une bonne mutuelle, c’est avant tout une mutuelle qui correspond à vos besoins réels. Inutile de multiplier les garanties pour avoir l’illusion d’être bien couvert : vous paierez votre mutuelle à prix d’or pour des prestations auxquelles vous n’aurez jamais recours.

Ce qui compte, c’est que les prestations chères,  récurrentes et / ou mal remboursées par l’Assurance Maladie soient bien couvertes. Prêtez un œil attentif à votre contrat avant de souscrire pour vous assurer que le taux de prise en charge de ce type frais est suffisant, et que votre prime n’est pas gonflée par des garanties superflues.

Les garanties essentielles

Garanties Complementaires Sante
© iStock

Lorsque vous recherchez une mutuelle, prêtez une attention particulière aux taux de remboursement proposés dans les domaines :

  • - optique ;
  • - dentaire ;
  • - auditif.

Les problèmes de vue (presbytie, cataracte…), les problèmes dentaires (déchaussement, perte de dents) et les problèmes auditifs (presbyacousie) sont de plus en plus fréquents avec l’âge, et les soins et dispositifs médicaux nécessaires pour y remédier (couronnes dentaires, lunettes, prothèses auditives) sont particulièrement coûteux et relativement mal pris en charge par l’Assurance Maladie.

Même si vous ne souffrez d’aucun trouble de ce type pour l’instant, il est fortement recommandé d’opter pour une mutuelle qui propose une bonne couverture dans ces catégories, au risque de devoir s’acquitter d’une facture salée lorsqu’ils feront leur apparition.

Assurez-vous par ailleurs que votre complémentaire santé propose une bonne prise en charge des frais d’hospitalisation. Malheureusement, la probabilité de devoir passer un ou plusieurs séjours à l’hôpital augmente en vieillissant, et l’Assurance Maladie ne prend en charge qu’une partie des frais occasionnés. Les frais suivants restent à la charge de l’assuré ou de sa complémentaire santé, le cas échéant :

  • - le ticket modérateur, qui équivaut à 20% des frais de santé liés au séjour
  • - le forfait journalier
  • - les dépassements d’honoraires
  • - le coût des prestations de confort (chambre individuelle, télévision…)

Analysez le tableau des garanties de votre contrat de complémentaire santé et vérifiez que ces frais sont suffisamment couverts pour éviter les mauvaises surprises. Soyez rassuré toutefois, la plupart des contrats d’assurance santé senior offrent une bonne prise en charge des prestations citées dans cette section.

L’offre 100% Santé

Depuis le 1er janvier 2019, la réforme du 100% Santé permet aux assurés d’accéder à une sélection d’équipements optiques, dentaires et audioprothétiques intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie et les mutuelles. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez avoir souscrit un contrat de complémentaire santé responsable, autrement dit un contrat qui respecte certains plafonds de prise en charge et qui incite l’assuré à respecter le parcours de soins coordonnés.

Les garanties de confort

Au-delà des garanties essentielles, votre mutuelle doit aussi pouvoir vous permettre de vous offrir des soins qu’il aurait pu être peu raisonnable de financer de votre poche.

Il peut par exemple s’agir d’actes de médecines douces ou naturelles, comme l’ostéopathie, l’acupuncture, la réflexologie ou encore la naturopathie, mais également de soins plus onéreux, comme les cures thermales.

Ces soins, que l’on qualifie de soins de confort, sont parfois considérés comme accessoires et ne sont pas systématiquement bien couverts par les mutuelles. Pourtant, inscrits dans un parcours de soins cohérent, ces prestations peuvent fortement contribuer au bien-être physique et mental des seniors.

Aucun commentaire à «Seniors : comment bien choisir sa complémentaire santé ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires