Quand est-on considéré comme « senior » dans le monde du travail selon les employeurs ?

Dans un monde où les discussions autour de la retraite sont de plus en plus vives et où la perspective d’une carrière prolongée se fait de plus en plus pressante, la question de la place des seniors dans les entreprises suscite un intérêt grandissant.

Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png
Par L'équipe JDS
Femme Senior Au Travail Devant Son Ordinateur
© iStock

La question qui se pose alors est la suivante: à quel âge un salarié est-il considéré comme "senior" dans son environnement professionnel ? La réponse à cette question semble être nuancée et dépend de la personne à qui on l'a pose.

Dans le cadre d'une étude commanditée par l'association "À Compétences Égales", qui compte à son actif près de 2 000 recruteurs engagés contre les discriminations à l'embauche, l'opinion de 2 groupes a été sollicitée :

  • les candidats (qui sont âgés d'au moins 40 ans) ;
  • et les recruteurs eux-mêmes.

La conception du "senior" selon les recruteurs

D'après les recruteurs, l'âge "senior" s'établit juste avant la cinquantaine - ou - plus précisément à 49,6 ans - et cette qualification peut être attribuée après 16 ans passés dans un même poste. Pourtant, les candidats ont une perception différente et se voient plus jeunes pendant une période plus prolongée.

Pour eux, la catégorie "senior" ne s'applique qu'à partir de 53 ans - soit exactement 52,7 ans - et requiert un investissement plus long au même poste : 18,5 ans, soit une durée supérieure de deux ans et demi par rapport à l'opinion des recruteurs.

Les réticences des recruteurs face à l'embauche des seniors

Les recruteurs sont souvent réticents à l'idée de recruter des candidats seniors en raison de craintes diverses, comme les difficultés potentielles d'intégration dans des équipes plus jeunes, une résistance présumée aux changements organisationnels ou un manque présumé de compétences numériques.

Ils hésitent également à offrir un poste à une personne approchant de la retraite et dont l'état de santé pourrait être plus fragilisé.

La vision des seniors sur leur futur dans le monde du travail

Cette vision diffère de la manière dont les seniors se perçoivent eux-mêmes. Le temps restant avant leur retraite est leur principale préoccupation et ils comprennent que ce facteur puisse , en quelque sorte, "freiner" les recruteurs.

Néanmoins, à cinquante ans, la plupart des employés ont encore près d'un quart de leur vie professionnelle devant eux, comme le souligne Stéphanie Lecerf, présidente de l'association À Compétences Égales.

Un autre élément jugé problématique par les candidats concerne leur savoir-faire. Mais la difficulté ne se situe pas dans un manque d'aptitudes, mais plutôt dans l'excédent de compétences par rapport aux exigences du poste. Oui, ils sont souvent trop qualifiés par rapport aux postes à pourvoir !

Comparatif avec le taux d'emploi des seniors en Europe et solutions envisagées

Par rapport à la moyenne européenne, la France est en dessous en termes de taux d'emploi pour les personnes âgées de 60 à 64 ans. Les spécialistes du recrutement suggèrent qu'une loi pourrait être une solution. En effet, 76% d'entre eux soutiennent un dispositif qui obligerait les entreprises à embaucher davantage de seniors.

Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png

Toute l'équipe de rédaction Journal des Seniors vous guide à travers ce sujet qui nous concerne tous : la retraite. Comment l'anticiper, la préparer, et comprendre tous les rouages et informations pratiques pour une retraite paisible.

Aucun commentaire à «Quand est-on considéré comme « senior » dans le monde du travail selon les employeurs ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires