Comment améliorer le quotidien à domicile d’un senior souffrant d’un handicap visuel ?

Avec l’âge, les problèmes de vue se multiplient et des déficiences visuelles peuvent apparaître. Il est alors nécessaire de procéder à une réadaptation du logement pour aider le senior à ne pas perdre totalement son autonomie. Nous vous proposons de découvrir les différentes solutions existantes pour permettre aux personnes souffrant d’un handicap visuel d’améliorer leur quotidien et de rester chez elles.

Senior Handicap Visuel Domicile
© iStock

Conserver une certaine autonomie malgré une déficience visuelle

En France, la population étant vieillissante, 1,2 million de seniors sont concernés par des problèmes de déficience visuelle. Chez ces personnes la vue décline irrémédiablement et il n’existe pas de solutions pour empêcher cette dégradation. En effet, dans certaines pathologies, comme la DMLA entre autres, les lunettes, les lentilles de contact ou l’intervention chirurgicale n’apportent alors aucune solution, ce qui, pour la personne concernée, est synonyme de difficultés au quotidien. Le sentiment d’impuissance et de dépendance aux autres peut alors être ressenti, tout comme le sentiment d’isolement. La déficience visuelle peut aller jusqu’à entraîner une dépression chez le senior qui souffre alors bien plus psychologiquement que du trouble de la vue.

Face à ces conséquences en chaîne, il est essentiel d’aider les personnes atteintes de ces troubles pour leur permettre de bénéficier d’un logement aménagé en fonction de leur nouveau besoin. Avec une bonne organisation, les seniors pourront ainsi continuer de vivre en toute autonomie.

Limiter la dépendance et réduire les dangers en pratique

Pour les seniors souffrant d’un handicap visuel, il est possible d’avoir recours à certains aménagements non seulement pour simplifier leur quotidien, mais aussi pour éviter certains dangers.

Adapter le logement

Pour permettre au senior de vivre en autonomie, plusieurs mesures peuvent être prises au sein de son logement :

  • La première étape consiste à sécuriser le logement. Pour ce faire, il convient alors de chercher à prévenir les risques de chute ou de choc. Il est donc nécessaire de permettre une circulation plus fluide dans l’espace : ce peut être en supprimant un meuble qui avance trop sur le passage, un tapis dans lequel la personne peut se prendre les pieds, une table basse, etc., en fixant les fils électriques le long du mur pour éviter qu’elle ne s’entrave dans ceux-ci, etc..
  • Il est également utile de s’assurer qu’un éclairage suffisant est présent dans chacune des pièces, mais aussi sur les différentes zones de passage. Si ce n’est pas le cas, il peut être nécessaire d’ajouter des lampes d'appoint ou de changer les ampoules pour opter pour des modèles plus puissants.
  • La personne peut aussi avoir recours à une loupe avec lumière intégrée pour regarder les choses de plus près. Mais attention, la lumière ne doit pas être éblouissante pour autant et doit être uniforme pour éviter toute fatigue oculaire.

Faciliter le repérage dans le logement

Dans un second temps, il est important d’instaurer une certaine organisation en matière de rangement. Son objectif est de simplifier le repérage de tout ce qui est indispensable au quotidien.

  • La meilleure solution consiste donc à choisir un endroit précis pour ranger certains articles et à toujours ranger les choses à la même place. Si la personne a des habitudes bien ancrées, il est préférable de ne pas changer ces habitudes pour lui permettre de s’y retrouver plus aisément.
  • Vous pouvez, par exemple, installer une pochette à fixer à l'accoudoir du canapé dans laquelle mettre la télécommande à chaque fois. Une panière peut être installée à proximité de la porte pour le rangement des clés, etc..
  • Si vous souhaitez procéder à un étiquetage, privilégiez des modèles à gros caractères et avec des contrastes de couleur importants.
  • Les couleurs peuvent aussi être utilisées pour rendre les portes plus visibles, par exemple, en juxtaposant une couleur claire sur les murs et une couleur foncée sur la porte. Il sera ainsi plus facile de voir si la porte est ouverte ou fermée.
  • De la même manière, vous pouvez aussi rendre plus visible un rebord de baignoire, une entrée de douche, des escaliers, etc..
  • Pour permettre la différenciation des objets, vous pouvez aussi miser sur des textures différentes.
Handicap Senior Compensation
© istock

Continuer d’avoir des loisirs

Lorsque l’on souffre d’une déficience visuelle, on peut se sentir désemparé. Toutefois, des solutions existent pour rendre certaines activités accessibles :

  • pour un amateur de lecture, il est possible d’opter pour des livres en version audio ;
  • de la même manière, il existe des jeux de cartes avec des caractères plus gros pour faciliter leur lecture ;
  • le marché propose désormais des téléviseurs avec un écran suffisamment grand, la haute définition et des contrastes importants et de nombreux films sont proposés en audiodescription ;
  • le maintien d’une vie sociale est également primordial. Il est donc possible d’avoir recours à des accompagnateurs pour pouvoir se rendre d’un endroit à un autre.

Les services à la personne

Les offres de services à la personne sont nombreuses et bénéficient bien souvent de l’aide de l’État. Ainsi, en fonction des besoins de la personne, il est possible d’avoir recours à une aide à domicile. Ce peut être, tout simplement pour la toilette, la prise de médicaments, mais aussi pour les tâches ménagères, la préparation des repas, etc..

Le financement

Pour aider les personnes âgées souffrant d’un handicap visuel à conserver leur autonomie, certaines aides financières ont été mises en place :

  • Le département propose le versement de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH).
  • L’agence nationale de l’habitat ou l’ANAH propose également des subventions.
  • Le département accorde également une Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) afin de permettre le maintien à domicile des seniors.

Aucun commentaire à «Comment améliorer le quotidien à domicile d’un senior souffrant d’un handicap visuel ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires