Les avantages fiscaux des seniors pour augmenter leur pouvoir d’achat

Les pensions étant généralement moins élevées que les salaires, le passage à la retraite se traduit le plus souvent par une baisse de revenus. Les seniors doivent donc mettre en œuvre tous les moyens leur permettant d’augmenter leur pouvoir d’achat. Certains avantages fiscaux, qui leur sont destinés, font partie de ces solutions.

Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png
Par L'équipe JDS
Seniors Avantages Fiscaux
© iStock

Emploi à domicile : des avantages fiscaux spécifiques

Un senior recourant à des services d'aide à domicile peut bénéficier de deux avantages fiscaux :

  • Une exonération de la totalité des cotisations patronales de Sécurité sociale.
  • Un crédit d'impôt équivalant à la moitié des dépenses engagées pour les travaux ménagers, l'aide aux gestes quotidiens et l'entretien du logement.

L'exonération des cotisations sociales n'est cependant accordée que sous certaines conditions :

  • Le senior concerné doit être âgé de 70 ans ou plus, ou vivre avec un conjoint ayant cet âge.
  • Cette aide fiscale est accordée sous condition de ressources, le plafond de rémunération pris en compte correspondant, par ménage et par mois, à 65 fois le SMIC horaire.
À noter :
Les seniors ayant un enfant handicapé de moins de 20 ans, et présentant un certain taux d'invalidité, ou touchant l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA), peuvent aussi bénéficier de cette aide.

Un coup de pouce fiscal pour certains travaux

Certains travaux destinés à l'adaptation du logement senior peuvent également donner droit à des avantages fiscaux. Ils doivent favoriser le maintien à domicile de personnes âgées en perte d'autonomie.

Il peut s'agir de la pose de barres de maintien, de mains courantes, de l'installation d'une douche senior, de la mise en place d'un monte-escalier ou d'autres dispositifs de sécurisation du logement.

Il existe un crédit d'impôt spécifique pour financer de tels travaux. Il peut aller jusqu'à 5.000 euros pour un senior seul, ce plafond pouvant se monter à 10.000 euros pour un couple.

Une aide destinée aux propriétaires

La situation financière de certains propriétaires, des veufs ou des veuves notamment, n'est pas toujours facile. Aussi un avantage fiscal leur est-il destiné. Il concerne la diminution ou l'exonération de la taxe foncière. Cet avantage dépend d'abord de l'âge du senior :

  • S'il a entre 65 et 75 ans, il peut profiter d'un dégrèvement de 100 euros de la taxe foncière.
  • S'il a plus de 75 ans, il peut avoir droit à l'exonération de cet impôt.

Pour avoir droit à ces avantages, il faut également satisfaire à des conditions de ressources. En effet, dans les deux cas, les ressources de la personne concernée ne doivent pas dépasser un certain plafond, qui dépend en partie du nombre de parts retenu.

Enfin, pour avoir droit à cet avantage, les personnes de plus de 75 ans doivent vivre :

Une aide spécifique pour les seniors les plus modestes

Les personnes âgées de plus de 65 ans ont également droit à un abattement fiscal spécifique si leurs revenus ne dépassent pas un certain plafond.

En 2022, cet abattement était de 2.620 euros si les ressources annuelles étaient inférieures à 16.410 euros. Il correspondait à la moitié de cette somme si les revenus étaient compris entre 16.410 euros et 26.400 euros. Au-delà de cette somme, l'abattement est supprimé. Enfin, son montant est doublé pour un couple.

Bon à savoir :
Les titulaires d'une pension militaire ou d'une carte d'invalidité ont également droit à cet abattement.

Une déduction fiscale pour les personnes résidant en EHPAD

Les seniors résidant dans un Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou dans un établissement de soins de longue durée peuvent bénéficier, à certaines conditions, d'une réduction fiscale spécifique.

Elle est égale à 25 % des dépenses associées à l'hébergement et à la dépendance, dans une limite annuelle de 10.000 euros par personne. Aussi cette réduction ne peut-elle être supérieure à 2.500 euros.

Pour avoir droit à cette réduction, le senior doit avoir son domicile fiscal en France et l'établissement qui l'accueille doit être lui-même situé sur le territoire national.

Pour pouvoir profiter de cette déduction fiscale, la personne concernée doit mentionner, sur sa déclaration de revenus, le montant des dépenses qu'elle a dû supporter au titre de l'hébergement et de la dépendance.

Les dépenses prises en compte sont celles que le senior a vraiment engagées. Pour en apprécier le montant, il convient donc de déduire de ces dépenses le montant de certaines aides, comme l'allocation logement.

Une demi part supplémentaire

Si avez participé à un conflit, en tant que militaire, vous pouvez avoir droit à une demi part supplémentaire. Ce qui vous permettra de réduire le montant de vos impôts. Pour cela, vous devez remplir certaines conditions :

  • Vous devez être âgé d'au moins 74 ans.
  • Vous devez être titulaire de la carte de combattant.
  • Si ce n'est pas le cas, vous devez recevoir une pension de victime de guerre ou d'invalidité.

Il faut cependant noter que l'avantage fiscal lié à cette demi part est plafonné, le montant de ce plafond étant fixé chaque année.

À savoir :
Les veuves d'anciens combattants peuvent bénéficier de cet avantage fiscal, pour peu qu'elles soient âgées de plus de 74 ans et que leur conjoint ait bien profité de cette demi part.
Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png

Toute l'équipe de rédaction Journal des Seniors vous guide à travers ce sujet qui nous concerne tous : la retraite. Comment l'anticiper, la préparer, et comprendre tous les rouages et informations pratiques pour une retraite paisible.

Aucun commentaire à «Les avantages fiscaux des seniors pour augmenter leur pouvoir d’achat»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires