Comment bien gérer son argent une fois à la retraite ?

Si le passage à la retraite est synonyme de prendre enfin du temps pour soi, il est aussi synonyme de baisse de revenus. Toutefois, des solutions peuvent être envisagées pour augmenter votre budget mensuel et optimiser vos ressources financières. Certaines solutions doivent être pensées en amont, mais même une fois à la retraite, il existe toujours certaines possibilités. Nous vous proposons donc de découvrir comment bien gérer votre argent dans votre vie de retraité.

Gérer Argent Budget Senior
© iStock

Récapituler son budget

Il est important de prendre le temps de faire le point sur votre budget. Dans un premier temps, listez vos revenus ainsi que vos dépenses mensuelles. Vous aurez ainsi une idée plus claire de ce dont vous avez besoin pour vivre chaque mois. Intéressez-vous en priorité aux charges fixes, c'est-à-dire celles que vous connaissez à l’avance et qui sont des dépenses prévisibles. Ensuite, estimez les dépenses quotidiennes ou hebdomadaires telles que les courses alimentaires, les frais de voiture, etc..

Constituer un capital retraite

Pour ce faire, si vous êtes propriétaire, vous pouvez vendre votre bien immobilier. L’argent issu de la vente vous permettra de bénéficier d’un capital retraite. Ce peut être un logement qui ne répond plus à vos besoins, qui, par exemple, est devenu trop grand depuis le départ de vos enfants ou, si vous possédez plusieurs biens immobiliers, il peut alors être intéressant de vendre l’un d’eux, etc..

Ce peut être l’occasion d’investir dans un logement plus adapté à votre situation, par exemple, sans escalier, plus petit, etc.. Le surplus de la vente d’un bien immobilier peut ainsi vous permettre de constituer un capital. Si vous ne souhaitez pas vendre, il est également possible de mettre votre bien en location. Toutefois, cela présente certains inconvénients, comme la gestion administrative de ces locations, etc..

Refuser les nouveaux crédits

Pour éviter de fragiliser une situation financière déjà compliquée, il est recommandé de ne pas souscrire à de nouveaux crédits à la consommation.

En effet, au moment du passage à la retraite, il arrive que la perte de revenu soit trop importante. Si le crédit immobilier n’est pas arrivé à échéance, il peut rendre la situation assez difficile. Dans ce cas, on peut être tenté de souscrire à un crédit à la consommation, mais il s’agit là d’une erreur grave.

Dans ce type de situation, il est préférable de demander un délai de grâce auprès du tribunal d’instance. Celui-ci a le pouvoir, dans certains cas, de geler les dettes pendant deux ans. Une autre alternative consiste à déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France. S’il est considéré comme recevable, une pause de deux ans vous est accordée pour mieux structurer votre budget.

Éviter l’épargne forcée

En fonction de votre situation financière, il peut être préférable d’éviter les prélèvements automatiques visant à la constitution d’un capital épargne. Si au premier abord, cela peut sembler être une bonne idée, cela peut rapidement devenir un piège pour l’épargnant.

Par exemple, si un prélèvement automatique est mis en place tous les début de mois pour mettre 100 € sur une assurance-vie, il peut arriver que certains mois ces 100 € viennent à manquer et vous risquez de vous retrouver avec un compte débiteur à la fin du mois, ce qui entraîne l’application de frais qui viennent aggraver la situation.

Connaître les aides sociales existantes

Il est important de savoir que des aides sociales existent et de les connaître. Certaines sont spécifiquement destinées aux retraités. Vous pouvez vous renseigner auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) pour prendre connaissance des aides qui peuvent venir compléter vos revenus. Voici quelques exemples :

  • Vous pourrez peut-être bénéficier ainsi d’un soutien financier pour le règlement des échéances de votre logement, mais pas seulement puisque différentes allocations sont mises en place.
  • De même, n’oubliez pas de vous renseigner pour savoir si vous avez le droit au chèque énergie ou à l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).
  • De plus, si vous avez besoin de services d’aide à la personne, sachez qu’ils peuvent vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt.

Exercer une activité professionnelle

Selon votre forme physique et vos compétences, ce n’est pas parce que vous êtes à la retraite que vous ne pouvez pas continuer à exercer une activité professionnelle.

Mais attention, selon votre ancien statut : profession libérale, indépendant ou salarié, cette option est soumise à réglementation. Dans ce cas, votre pension de retraite vient s’ajouter au montant de votre nouveau salaire et la somme ainsi gagnée ne doit pas dépasser le montant de votre dernier salaire. Il convient donc de bien vous renseigner avant de vous lancer. Toutefois, si, dans le but de compléter vos revenus au moment de la retraite, vous optez pour un statut d’auto-entrepreneur, il faut savoir que vous n’aurez plus la possibilité de déposer un dossier de surendettement comme un particulier. Vous devez également bien vérifier que les revenus perçus ne seront pas inférieurs aux frais générés, ainsi que l’impact que cette nouvelle rémunération est susceptible d’avoir sur votre impôt sur le revenu.

Aucun commentaire à «Comment bien gérer son argent une fois à la retraite ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires