Enterrement et dons d’argent : que faut-il savoir ?

Un deuil est toujours une épreuve pénible pour ceux qui le vivent. Les amis et les proches de la famille endeuillée la soutiennent par leur présence ou l’envoi de fleurs. Mais ils peuvent aussi lui faire des dons. Vous trouverez ici les informations à connaître sur cette pratique.

Laurene Renaud
Par Laurene Renaud
Enterrement Don Argent
© iStock

Faire un don : une pratique très utile

Quand on sait que le prix moyen des funérailles s'élève à une somme variant de 2.500 à 5.000 euros en moyenne, et peut parfois aller au-delà de ce chiffre, on comprend que bien des familles acceptent volontiers les dons d'argent.

La demande peut en être faite par la famille dans :

  • L'avis de décès, paru dans les journaux ou en ligne.
  • La nécrologie.
  • L'invitation aux obsèques.

Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de la société de pompes funèbres. En revanche, il n'est pas très opportun de demander à des personnes déjà marquées par l'épreuve du deuil si elles acceptent des dons.

L'avis de décès peut préciser que l'argent doit être versé à la famille, pour contribuer au financement des obsèques, ou donné, au nom du défunt, à une association.

À noter :
Si la famille ne l'a pas demandé expressément, ou si vous n'avez pas obtenu son accord, il vaut mieux vous abstenir de lui faire un don.

Combien peut-on donner ?

Il n'existe pas de règles particulières à propos du montant d'un don fait à l'occasion d'obsèques. Chacun peut donner ce qui lui semble raisonnable en une telle circonstance et compatible avec ses capacités financières.

Vous pouvez donner une somme sans en préciser l'emploi, ou indiquer qu'elle est censée couvrir une dépense particulière, qu'il s'agisse de l'achat du cercueil ou des frais de crémation par exemple.

S'il s'agit d'un don collectif, les donateurs peuvent s'entendre pour fixer la somme que chacun doit verser.

À qui le don doit-il être adressé ?

Si vous décidez de faire un don à l'occasion des obsèques d'une personne de votre connaissance, il peut être adressé :

  • À la famille.
  • À l'officiant qui préside à la cérémonie religieuse, s'il y en a une. Ainsi, dans la religion catholique, les prêtres reçoivent, à l'occasion des baptêmes, mariages et funérailles, ce que l'Église appelle des "casuels". Ces sommes, dont une partie est d'ailleurs reversée aux services du diocèse, contribuent à leur entretien.

Comment faire votre don ?

La somme que vous voulez consacrer au don peut être versée :

  • Directement à l'un des membres de la famille, ou à son représentant.
  • Dans le cadre d'une cagnotte collective. Ces collectes d'argent sont souvent organisées en ligne, à l'initiative de la famille ou par les donateurs eux-mêmes. Ces collectes funéraires sont un moyen simple et rapide de recueillir des dons destinés à contribuer aux frais funéraires. Par ailleurs, le paiement par carte bancaire est très sécurisé. Si vous faites votre don par ce moyen, il est recommandé d'en informer la famille, même si le site de collecte s'en charge souvent.
Laurene Renaud

Titulaire d'un master en Economie et passionnée de sciences sociales, je me fais aujourd'hui un plaisir de vous informer et vous conseiller sur tous les sujets touchant aux retraites : pension, conseils, investissements, ...

Aucun commentaire à «Enterrement et dons d’argent : que faut-il savoir ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires