Plan épargne retraite : quand est-il conseillé de souscrire un PER ?

Le PER est un produit d’épargne de longue durée pouvant être ouvert à n’importe quel moment. Néanmoins, n’oubliez pas de vous questionner pour déterminer l’instant le plus approprié pour son ouverture.

Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png
Par L'équipe JDS
Une Personne Souscrit Un Plan Epargne Retraite Per Au Pret D'une Conseillère
© iStock

Quelles sont les personnes concernées par la souscription d’un PER ?

Au moment de votre départ à la retraite, vous connaîtrez probablement une baisse de revenus. Pour anticiper cette situation, mieux vaut être prévoyant en vous orientant vers un placement complémentaire. Le plan d’épargne retraite répond parfaitement à ce besoin avec le versement d’un capital ou d’une rente au moment de la retraite. Son fonctionnement reste différent de l’assurance vie, les fonds sont bloqués et vous devez remplir des conditions spécifiques pour les débloquer.

Toute personne majeure peut prendre l’initiative d’ouvrir un PER, que vous soyez en activité professionnelle, salarié, dirigeant d’entreprise ou travailleur indépendant. En prenant cette initiative, vous anticipez au mieux le délicat passage à la retraite, tout en profitant d’une multitude d’avantages fiscaux.

En effet, les versements sont directement déductibles de votre revenu imposable, ce qui implique une imposition au moment de la sortie. À l’inverse, vous pourriez ne pas prendre en considération les versements dans votre imposition et bénéficier d’un allégement au moment de la sortie.

Quelle est la procédure à suivre pour ouvrir un PER ?

Les possibilités sont nombreuses et vous pourriez ouvrir un plan d’épargne retraite en vous rapprochant d’une compagnie d’assurances, d’un conseiller patrimonial, d’un établissement bancaire, d’un gestionnaire d’actifs, d’une compagnie de prévoyance, d’une mutuelle ou d’un courtier.

Le plus important étant de définir votre besoin initial et ensuite de considérer les solutions existantes sur le marché. N’oubliez pas de vous y prendre le plus tôt possible pour vous constituer un capital conséquent qui vous sera d’une grande utilité au moment de la retraite.

Recevoir un complément d’information de la part d’une personne avisée n’est pas une option, mais une obligation. Avec les bonnes informations entre les mains, vous prenez une décision avisée et vous avez les compétences nécessaires pour vous orienter vers les offres les plus intéressantes du marché.

Est-il conseillé de souscrire à un PER individuel ?

Le PER a fait son apparition en 2019 avec l’instauration de la loi PACTE. C’est une simplification administrative avec un contrat particulièrement souple vous permettant de débloquer le capital lorsque vous êtes dans des situations bien précises.

Exemple :
En cas de situation de surendettement, si vous venez de perdre votre emploi, en cas d’invalidité ou de décès. Enfin, vous pourriez également racheter les fonds pour la construction de votre résidence principale.

Inutile d’être un expert financier pour la gestion d’un PER et donc vous pourriez opter pour une gestion libre. Sinon, confiez ce travail à une personne spécialisée et privilégiez une gestion pilotée. Vous déterminez votre profil afin de savoir si vous préférez vous aventurer dans des fonds en euros, peu rémunérateurs, mais avec un capital garanti.

Sinon, vous pourriez être intéressé par les unités de comptes, un marché plus volatil et donc potentiellement plus risqué, mais également plus rémunérateur.

Avec le PER individuel, vous déduisez vos cotisations annuelles de votre revenu imposable. C’est un atout particulièrement intéressant, à condition de respecter le plafond fiscal. Lorsque vous ne le dépassez pas, le reste bénéficie d’un report sur les trois années suivantes.

Mais, sachez également que les fonds épargnés vous seront reversés sous la forme d’un capital ou d’une rente lorsque vous partez en retraite. Pour le moment, aucun plafond n’a été fixé sur les versements. Si le souscripteur décède, les personnes désignées dans le contrat bénéficient d’une protection financière.

Est-il judicieux de souscrire à un PER collectif ?

En tant que salarié, vous avez la possibilité de souscrire à un PER d’entreprise. Dans ce domaine d’activité, il n’existe aucune interdiction spécifique et c’est également le même constat concernant le statut juridique. La seule obligation résidente en la présence d’un chef d’entreprise et d’un salarié au sein de l’entreprise.

Deux types de contrats peuvent être mis en place :

  • Le premier concerne un PER avec une forme collective libre et chaque salarié peut en bénéficier. Ce n’est pas une obligation, ce qui implique que chaque employé décide en fonction de sa situation personnelle.
  • La deuxième forme est quant à elle obligatoire et donc les employés non-cadres et cadres devront impérativement y adhérer à partir du moment où ils justifient d’un certain revenu.

Dans les deux cas de figure, l’employeur participe aux cotisations, rendant le plan d’épargne retraite collectif très intéressant.

Prenez en considération les frais avant d’ouvrir un PER

Impossible d’échapper aux frais au moment de l’ouverture d’un PER. En premier lieu, vous retrouvez les frais d’adhésion, immédiatement applicables au moment de la souscription.

À noter :
Il existe tout de même de rares exceptions auprès des organismes proposant la souscription d’un PER en ligne.

D’autres frais existent comme les frais d’arrérages, de transfert, de conversion et de gestion. Chaque entité pratique une tarification libre, ce qui implique la plus grande vigilance de votre part pour éviter de vous retrouver avec des frais trop importants.

Étudiez avec la plus grande minutie les propositions des professionnels en vous orientant toujours vers un contrat adapté et des frais réduits. Dans le cas contraire, la rentabilité de votre PER en pâtira.

À quel moment est-il judicieux d’ouvrir un PER ?

Selon la législation existante, n’importe quel individu âgé entre 18 et 68 ans a la possibilité d’ouvrir un PER. Pour autant, certaines périodes de la vie sont davantage propices à son ouverture.

À 18 ans, vous commencez votre carrière professionnelle et donc vous n’avez pas des revenus stables. Les frais sont également importants, car vous prévoyez de passer votre permis de conduire, d’acquérir un véhicule ou votre premier logement.

Résultat, les versements ne sont pas réguliers et ils sont généralement très faibles. Dans ce contexte, impossible de bénéficier d’un rendement intéressant. D’autant plus que l’argent épargné ne pourra être débloqué qu’au moment de votre départ en retraite.

Ouvrir un plan d’épargne retraite n’est pas forcément attractif lorsque vous avoisinez les 68 ans. Vous avez déjà un âge avancé et donc vous n’aurez pas le temps nécessaire pour vous constituer un capital conséquent.

Si vous avez moins de 40 ans, nous vous préconisons de placer votre argent dans d’autres investissements, plus adaptés à cette période de la vie, car vous recherchez probablement une certaine sécurité financière.

La période la plus propice pour l’ouverture d’un PER se situe entre 40 et 50 ans. Vous disposez d’une carrière professionnelle établie avec des revenus élevés. Vos enfants sont plus autonomes et vous êtes propriétaire de votre logement.

Résultat, vous réunissez toutes les conditions pour ouvrir un PER en vue de vous constituer un solide patrimoine. D’une manière globale, évitez de choisir un PER si vous n’avez pas des revenus suffisants. Pour autant, cela ne signifie aucunement que vous n’avez pas besoin de préparer votre retraite, bien au contraire, mais en vous orientant vers d’autres fonds.

L’ouverture d’un plan d’épargne retraite selon votre régime d’imposition

Un des avantages du PER repose sur sa fiscalité et notamment la déduction des versements de votre revenu imposable. N’oubliez pas d’incorporer la règle en vigueur, à savoir que les sommes déductibles ne peuvent dépasser 10 % de vos revenus professionnels.

Cette situation signifie que l’ouverture d’un PER est d’autant plus intéressante lorsque vous êtes soumis à une forte imposition. C’est une réduction intéressante qui vous encourage à placer votre argent sur votre plan d’épargne retraite.

Certes, l’imposition s’applique au moment de votre sortie en rente ou en capital, mais le taux d’imposition sera de toute manière plus faible au cours de votre carrière professionnelle. Donc, orientez-vous vers l’ouverture de ce type de contrat lorsque vous générez des revenus importants.

Tenir compte de son épargne pour l’ouverture d’un PER

L’objectif premier du PER est de préparer au mieux votre retraite pour anticiper la baisse des revenus. L’argent que vous placez ne peut être utilisé durant votre vie active, sauf dans les exceptions décrites précédemment. Tenez compte de cette spécificité et gardez en tête que vous n’avez pas l’obligation de verser régulièrement des cotisations. Vous adaptez les versements en fonction de votre capacité d’épargne.

Pour débloquer votre argent, vous devez être dans une situation de surendettement, perdre votre emploi ou acquérir votre résidence principale. Sans oublier les accidents de la vie comme le décès et l’invalidité. Au cours de votre carrière professionnelle, vous pourriez être confronté aux aléas de la vie et avoir un plus grand besoin financier.

Vous désirez construire une piscine, préparer votre mariage, accueillir un nouvel enfant, acquérir une résidence secondaire ou préparer les études de vos enfants. Pour ces raisons, il ne vous sera pas possible de débloquer l’argent sur votre PER.

Important :
Assurez-vous d’avoir une épargne suffisante pour ne pas vous retrouver dans une situation financière complexe. Pour mieux comprendre vos besoins spécifiques, tout en anticipant votre retraite, faites-vous accompagner par un expert dans le domaine.
Cropped Favicon Journal Des Seniors Logo.png

Toute l'équipe de rédaction Journal des Seniors vous guide à travers ce sujet qui nous concerne tous : la retraite. Comment l'anticiper, la préparer, et comprendre tous les rouages et informations pratiques pour une retraite paisible.

Aucun commentaire à «Plan épargne retraite : quand est-il conseillé de souscrire un PER ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires